Accueil / Carnets de Voyages / En Nature / Entre Nature et Spiritualité: interview au Bumi Langit

Entre Nature et Spiritualité: interview au Bumi Langit

image_pdfimage_print

Salut les Amis,

C’est une rencontre un peu particulière, un peu due au hasard (pour celles et ceux qui y croient encore) d’un monsieur qui dégageait tellement de sagesse, une certaine paix aussi. Un croisement entre Pierre Rabhi et Christophe André. Je ne dis pas ca pour le physique, mais vraiment pour l’aspect douceur, nature et spiritualité concentrées dans ce sage grand-père. Bref, j’aurais eu tort de ne pas m’arrêter !

L’imprévu… Rencontrer ce père tant sur le plan familial que sur le plan spirituel, fut tout à fait imprévu. En fait c’est arrivé parce que j’étais en retard sur le groupe de visite de la ferme. Bonne dernière, en train de prendre des photos de tous les animaux de la basse cour ! Ben oui, c’était trop mignon tu comprends ?! Les petites biquettes tout ca, tout ca… Et là au détour du chemin je tombe sur ce monsieur au regard d’un bleu qui fait que tu t’arrêtes et puis je sais plus, on commence à échanger. En route donc, pour ce formidable dialogue !

Histoire d’Iskandar et de son projet le Bumi Langit

spiritualiteCette ferme organique de permaculture est située dans le sud de Yogyakarta, sur les hauteurs d’une ville Imogiri. Elle a été fondée par Iskandar Waworuntu, notre Pierre Rabhi local donc, en 2006. Iskandar ne vivait pas en Indonésie jusqu’en 2000, année durant laquelle « il a embrassé l’Islam » touché par les messages et les textes coraniques. Son projet a commencé seul avec ses propres ressources et sa famille. Il y a tout juste 3 ans, ce projet est devenu une cocréation entre plusieurs familles. Depuis ils ont ouvert un restaurant à base des produits frais de la ferme. Ils ont également ouvert le Bumi Langit aux formations de permaculture.

Lorsque la famille Waworuntu s’est installée, il n’y avait rien, c’était un sol de pierres. Le terrain a été construit dans une logique de potentialiser tout ce qui poussait et vivait là. Aujourd’hui c’est un lieu luxuriant ! Iskandar s’est donné une mission et en tout premier lieu: appliquer les concepts de l’Islam en tout. A partir de là, l’essentiel de sa mission est de contribuer à développer un modèle de société plus juste, plus durable, plus aimant et « béni », le tout dans une souveraineté financière totale.

Bumi Langit signifie « du Ciel à la Terre »

Nous sommes liés au Ciel et à la Terre, c’est une évidence pour Iskandar. Enfants de la Terre, nous devons agir en conséquence, comme des êtres responsables de nos vies et cela veut dire déjà tellement de choses à découvrir en nous ! Quelques fois, on lutte en nous, nous nous sentons perdus, mais la Nature nous aidera toujours à trouver les réponses. La Nature se montre et se raconte à nous dans toute sa grandeur et sa vérité. En réalité, l’Homme et la Nature sont très proches. L’humain a oublié cela et aujourd’hui il s’en est tellement séparé qu’y revenir peut lui faire peur.

p1090794Pourtant Mère Nature reste abondante et nous enrichit chaque jour, généreusement et sans réfléchir parce qu’elle est remplie d’amour. Le lien est simple et il se trouve dans l’amour de la vie. Nous sommes ses enfants et nous devons réapprendre à travailler avec cette Nature, avec ces cycles et tout ce qu’elle peut nous montrer et nous apprendre de son intelligence. La Nature est parfaite. La Terre peut vivre sans nous, mais l’inverse n’est pas vrai. Pensez-y !

Si nous ne prenons pas soin de la Terre, c’est comme si nous ne prenions pas soin de nous. Et aujourd’hui l’homme doit avoir conscience qu’il a beaucoup détruit, qu’il a beaucoup utilisé et gaspillé. La Terre nous prête son nid et ses richesses le temps d’une courte vie humaine, autrement dit, un battement de cils. En détruisant la Nature, il détruit sa propre vie et celles de ses enfants. La permaculture c’est ce retour au respect mutuel. La considération pour la magie et le mystère de cette Nature. C’est vital de travailler à cet unité.

Quand je parle de terrorisme avec Iskandar…

NdR: je précise que j’ai posé cette question puisqu’à l’époque des attentats venaient d’avoir lieu à Jakarta, et ceux de Bruxelles dataient de même pas 10 jours.

Son visage s’est assombrit et un bref nuage d’incompréhension et de désolation passe sur son visage… il souffle… Les hommes qui ont réalisés ses attaques se sont perdus. Ils ne sont pas musulmans. Ils ne connaissent pas le Coran et ont renié l’amour de leur cœur. Les musulmans doivent renouer avec la grandeur et la beauté de l’être, dans la simplicité. Nous devons être humbles, nous sommes de passage ici et nous devons faire un maximum de bien ici.

Apprendre la spiritualité et restez humbles

p1090826-spiritualiteEnsuite, nous devons donner et offrir ce que nous pouvons pour à notre tour apprendre à accueillir. Que sommes-nous dans cet immense univers, sur cette si grande planète ? Qui pensons-nous pouvoir prétendre être ? Que prétendons nous comprendre de l’univers ? Tant de bêtises dans l’humain… Tuer l’autre pour quoi… Ce n’est pas un acte dont on peut se glorifier et penser qu’il sera récompensé… Non.

La Vie est Sacrée et au fond il n’y a pas besoin de le lire dans le Coran pour le savoir dans son Cœur. Dans les écoles, ils récitent et parfois sans comprendre, vraiment. Mais surtout, ils n’expérimentent pas la réalité de la vie et des enseignements. Ils vivent par procuration les choses qu’ils lisent et qu’on leur raconte. L’intellect s’appauvrit sans expériences concrètes de la vie. Qu’est ce qu’apprendre ? Regarde la vie. Ecoute autour de toi. Vois et comprends le lien que nous avons avec tous ce qui nous entoure.

L’avenir selon Iskandar

p1090785D’abord, il faut dire que l’avenir n’est pas très lumineux vu d’ici. Il faut s’y préparer et la permaculture est un outils à part entière pour favoriser l’autonomie alimentaire par exemple. Le prophète en parle tout autant que dans le christianisme ou dans d’autres religions. Des temps difficiles viennent. C’est inéluctable ,quand on voit les choix que l’homme fait au nom d’un profit temporaire et non d’un bien-être commun durable.

Un de mes maîtres, Imram Hosein, étudie l’eschatologie (Larousse: ensemble de doctrines et de croyances portant sur le sort ultime de l’homme après sa mort (eschatologie individuelle) et sur celui de l’univers après sa disparition (eschatologie universelle)). Il explique l’état géopolitique difficile de nos pays et les temps difficiles qui risquent d’en découler. On n’apprend pas l’eschatologie aux jeunes et pourtant c’est un savoir sur la fin des temps qui est important.

Ensemble, mais pour aller où ?

D’ailleurs, juifs, chrétiens, musulmans, nous partageons en quelque sorte la même histoire de tout ca. Mais dans notre tradition, le prophète Mahommet a été clair à ce sujet énumérant des signes qui se confirment jour après jour. Il a alerté les peuples en leur disant « mon temps et celui de la fin des temps sont vraiment proches l’un de l’autre », en montrant deux doigts de la main collés l’un à l’autre. Tout est dit. Et face à cela, nous devons être tous unis, de quelques religions et horizons que ce soit !

Imram Hosein a étudié en profondeur les textes et les événements géopolitiques en parallèle, et il essaie de comprendre la perspective du monde qui nous attend et comment s’y préparer. Il n’étudie pas que les textes de l’Islam mais aussi les textes chrétiens… et il est temps. Les signes du prophète sont là. Aucun endroit aujourd’hui ne permet de voir, d’entendre et de discerner où est la vérité de ce monde. Il faut se mettre en route, en nous profondément et dans la Nature. « Allez dans les montagnes », nous disait le prophète Mahommet,  « parce toutes les autres places seront polluées… ».

Ici j’ai trouvé mon refuge, ma paix et l’espace pour partager dans le respect et dans l’amour avec la Terre. Je suis dans cette gratitude constante de cette Nature si belle et si forte, qui me permet de vivre dans ce juste équilibre entre le Ciel et la Terre.

Précisions et un Grand Merci

p1090842Les propos sont rapportés de notre échange avec Iskandar Waworuntu, qui date du mois d’avril 2016.
Je les ai réorganisés pour que cela ne soit pas trop décousu à lire 😉

Merci à ce père de sagesse, à l’accueil chaleureux du Bumi Lamgit et de Meru ( fils d’Iskandar) qui nous a fait un chouette tour de cette jolie ferme organique. En fait, tout cela nous confirme que revenir à la légèreté, à la simplicité et au lien avec la Nature doit être central. Ca fait du bien des moments suspendus comme ca 🙂 Nous espérons que ce partage vous aura plu autant que nous avons aimé passer ce temps avec Iskandar, que l’on remercie encore de sa sagesse et de tout ses partages.

A bientôt les Amis 🙂

C&R

A propos JTEVoyage

Voir aussi

java-yogyakarta

Couchsurfing sur l’île de Java: de belles expériences humaines ! Partie 2

Salut les Amis ! Aujourd’hui, c’est retour sur notre expérience numéro 2 de couchsurfing sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *