Accueil / Conseils Amis Voyageurs / Decouvrir Bali : nos bons plans et nos boulettes ;) Partie 1 Ubud

Decouvrir Bali : nos bons plans et nos boulettes ;) Partie 1 Ubud

image_pdfimage_print

Salut les amis 🙂
Nous voila a presque deux mois apres notre depart, il est temps de vous livrer quelques details pratiques au sujet du debut de notre voyage a savoir comment nous avons decouvert Bali en 5 jours ! Mieux vaut tard que jamais, pas vrai ^-^

Jour 1 : Notre arrivee a Bali ou comment se faire avoir 3 fois en quelques heures seulement 😉

Pour memoire, nous sommes partis le 28 mars dernier ! Le decalage horaire de +6h et le temps du voyage depassant les 24h, nous avons atteri le 29 mars en debut de soiree a Bali. Pour quitter l’aeroport de Denpasar nous avons fait notre premiere boulette en suivant un conseil du routard (et oui cela peut arriver surtout quand on est decalque, jetlage, tout ce que tu veux !!!). Nous avons pris un taxi bleu pour rejoindre Ubud depuis Denpasar, le bougre nous en a coute 600.000 IDR. Pour info, grossierement 1 euro = 10.000 IDR (indonesian roupia). Ensuite, notre deuxieme bavure, parce qu’on est bien d’accord que quand ca commence t’en fais pas qu’une, on a achete une carte sim pour notre telephone. 300.000 IDR, oui monsieur O-o On fait parti du haut niveau de la boulette en moins d’une heure de pied pose au sol. Le truc normalement coute 30.000 IDR et le taxi la moitie… Comment te dire ^^ On en rit maintenant mais sur le moment on etait un peu a cote de la pompe !!!
friendly-baliLe moment ultime : l’auberge de jeunesse ou l’on part dormir s’avere plutot excentree d’Ubud et pas vraiment comme je l’imaginais. J’avais reserve une chambre a l’auberge de jeunesse « Friendly House Bali » pour 1 nuit. Spartiate comme chambre dite Deluxe a 230.000 IDR, mais pour une nuit ca a fait l’affaire.

Jour 2 : Hello Ubud

Le 30 nous sommes partis sac sur le dos a pied jusqu’au centre. Pourquoi a pied me direz vous ? Alors, non pas parce qu’on s’est fait roule par le taxi la veille (quoique…), mais surtout parce que meme si Bali a connu une tres grande expansion touristique, les infrastructures n’ont pas suivi notamment les moyens de deplacement. Donc en fait il est bon de savoir qu’il n’a aucun transport public. Le transport ultime pour les balinais reste le scooter. C’est hyper impressionnant d’ailleurs, d’un point de vue visuel (parfois a 4 sur le scooter) vous ne pouvez pas rate le concept ! Le cote sympa de la marche c’est de decouvrir la ville de l’exterieur jusqu’a son coeur. Ainsi nous sommes tombes sur de nombreux temples hindous familiaux ou publics, sur des ateliers artisanaux de bois et de verre incroyables et des cantines locales peu cheres (40.000 IDR par personne) et copieuses 😉 Une fois arrives a notre nouvelle auberge de jeunesse « Hostel Ubud », un peu morts entre le soleil, la chaleur humide et les supra sollicitations par les taxis locaux (pas fiables en terme de prix, soyez prudents ca peut chiffrer tres vite !), nous pouvons enfin poses nos gros sacs. La nuit en dortoir nous coutera environ 150.000 IDR pour 2. Sachez aussi que tous les prix indonesiens affiches sur les cartes de restos et autres services sont soumis a une taxe pouvant varier mais en general on est autour des 10%.

danse-baliNous sommes ensuite partis a la decouverte des rues alentours de l’auberge qui au passage est bien accueillante, le personnel chaleureux et souriant, le dortoir propre, climatise/ventile et au rez de chaussee il font restaurant et le soir il y a toujours un petit concert de musique. Vous ne pourrez pas echapper longtemps aux ondes Bob-Marleyiennes qui semblent avoir envahi tout Bali et vous laisse dans une cool attitude qui resume assez bien le mood balinais. Les petites rues sont charmantes, de magnifiques offrandes florales, encens,… mais je ne sais pas si c’etait nous mais nous nous sentions en decalage entre le bruit et le cote ‘busy’ touristique. Je vous en parle d’ailleurs dans un de mes precedents articles sur la societe balinaise et cet equilibre touristique parfois difficile a trouver. Le soir nous avons eu la chance d’arriver a temps pour voir des danses balinaises traditionnelles au Pura Dalem Taman Kaja. Il s’agit de danses Kechak et danse avec le feu. C’etait vraiment incroyable, on vous le recommande a 100%, c’etait 75.000 IDR par personne. Un coeur d’hommes hypnotiques, des danseuses aux tenues incroyables, des histoires hindoues, le tout sous le ciel etoile de Ubud. A ne pas manquer !

Jour 3: le coeur d’Ubud

palais-baliAu taquet pour ma part depuis 5h du matin, nous partons visiter les spots historique de la ville. Mous partons donc visiter la rue principale : Jalan Raya Ubud. On a mange un bout au Dapurku qui etait bien sympa et qui est au bout de la rue si on peut dire. La, vous avez pas mal d’ATM qui sont en fait les points « banque » pour retirer des sous. Puis on a marche en croisant une galerie d’art batik qui est l’artisanat phare de Bali.  En passant on a croise de nouveaux temples hindoues, et nous arrivons au marche d’Ubud. Avec une partir ouverte et une partie couverte, le marche se revele etre assez grand et bien achalande. Vous trouverez des paquets de souvenirs en tout genre allant du batik (en peinture ou en tissu), aux masques peints, aux statuettes du Bouddhas ou autres divinites en bois ou en pierre, sans oublier tous les produits classiques et derives comme porte-cles, magnets, bijoux etc. Puis direction le Palais d’Ubud qui est une tres belle place a visiter. Nous sommes tombes sur un wagon de chinois mais l’espace est assez grand pour ne pas se sentir les uns sur les autres.

saraswati-temple-bali-lotusQuelques metres plus loin, ne ratez pas cette jolie place face au cafe Lotus qui n’aurait pas pu mieux porter son nom puisqu’il se trouve face a une tres belle etendue de lotus. Le plan d’eau est devant un immense temple qui n’est accessible qu’aux hindoues, qui portent un sarong (tissu que les personnes nouent autour de leur taille d’une facon precise pour entrer dans les temples pour prier). Il y a d’autres regles a respecter que vous pouvez decouvrir dans mon article sur l’hindouisme de Bali.

kopi-ubud-bali Apres ca nous avons quitte la rue principale pour les petites rues plus silencieuse et un peu plus authentiques d’Ubud. Nous nous sommes arretes boire un verre au Kopi on Bisma pour y gouter les fameux « jamus » qui sont des jus typiques de la tradition des medecines naturelles balinaises. Vous avez le choix entre 4 couleurs et donc 4 recettes differents. Je vous dirais que le plus facile a avaler reste le jaune a base de curcuma, miel et orange si je me souviens bien. Ca reste hard en ce qui concerne le violet et le vert 😛

Nous avons poursuivi notre petite route nous amenant jusqu’a la Monkey Forest. Quel endroit ! Nous avons adore ! Vraiment c’etait incroyable ! Quelques precautions s’imposent : les sacs a dos, les sacs a main, les boucles d’oreille, en bref tout ce qui brille, qui pendouille, fermez le ou ne le prenez pas avec vous si vous savez que vous y allez. Les singes sont tres joueurs et a peine entree mon ticket a disparu de ma main plus vite que je ne l’ai achete ! D’ailleurs il vous en coutera 15.000 IDR par personne. Des l’entree, les singes sont la et la foret s’etend aussi bien sur la longueur que sur la hauteur. Avant de rentrer je mets donc a couvert le maximum d’affaires dans mon sac avec nos petits cadenas pour securiser les fermetures eclairs. Franchement heureusement que nous les avions !

monkey-baliNous rentrons et nous asseyons le temps que Clement fasse de meme et la, je ne sais pas ce qui s’est passe en quelques secondes : plus de ticket en main, 5 singes sur moi, j’etais petee de rire car ils sont adorables et d’une delicatesse incroyable ! J’ai ri d’un etrange sentiment d’amitie avec ces singes qui en un clin d’oeil m’ont chippe le papier d’entree, tenter de me faire le sac, chercher des poux dans les cheveux, chipper ma boucle d’oreille rikiki plus rapide et plus doux qu’un pickpocket 😉 La foret est superbe, bien amenagee si vous voulez y aller en famille, il y a plus d’une centaine de singes ! Impossible de les rater et si c’etait le cas, eux nous vous raterons pas ^-^ ah ah ah ! C’est magique comme je me suis regalee ! En tout cas quelques trucs importants a se souvenir : ne les regardez pas dans les yeux, ne courez pas, s’ils vous montent dessus ne criez pas et pas de gestes brusques, soyez vigilants si vous prenez a manger pour les attirer ils peuvent etre un peu hargneux et se disputaient fort entre eux !

Voila, cette premiere partie d’aventure terminee, j’espere que vous y trouverez les infos que vous cherchez ou juste le plaisir de nous lire 😉 En tous les cas, merci de nous lire et n’heistez pas a nous laisser un commentaire, a partager etc 😉

A la prochaine pour la 2e partie de notre sejour sur l’ile de Bali hors Ubud !!!

C&R

ps: desole pour les accents, y en avait pas sur notre clavier ;-/

A propos JTEVoyage

Voir aussi

A la découverte de l’île de Sumatra et de son peuple Batak

Salut les Amis ! Après un vol Yogyakarta-Medan, un couchsurfing chez Fariasen, 10h de bus et 1h …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *